Actualités

VIGNES ET TRAITEMENTS

 

DSC_0631

Ce deuxième article renifle aussi une ambiance morose…

Mais le buveur doit savoir comment seront utilisés ses sous quand il achète une bouteille de vin.

Promis l’article suivant sera plus alléchant.

La viticulture est dans une impasse dangereuse en ce qui concerne les produits phytosanitaires :

Produits : des produits naturels d’origines végétales (Pyrèthres), minérale (Cuivre – chaux – souffre), animale (piège à confusion sexuelle) et enfin pour la plus grosse partie des molécules chimiques.

Phytosanitaire : ensemble des traitements contre les insectes, les papillons, les parasites,  les champignons, les virus, les mauvaises herbes et les dégâts climatiques.

Depuis plus de 60 ans l’agriculture en générale et la viticulture en particulier n’ont cessé de créer des molécules nouvelles pour protéger les cultures en quantité, mais aussi en qualité.

Les nuisibles, parasites et autres malfaiteurs de récoltes ont parallèlement suivi un parcours du combattant leur permettant de progresser en immunités et en puissance , continuant ainsi leurs méfaits. Où sont les résidus de ces produits ?

Pour enfoncer le clou, le réchauffement de la planète aggravé par toute cette énergie dépensée à s’entêter de produire encore plus et mieux favorise ces agresseurs en les dorlotant… Les gelées d’hiver deviennent rares alors qu’elles avaient un effet réducteur sur leur prolifération.

Bref le serpent se mord la queue et le résultat est là :

Des enfants intoxiqués par un épandage de produit de traitement sur une parcelle de vigne proche de leur école ?

Lire la suite :

http://www.charentelibre.fr/2014/05/14/des-ecoliers-du-blayais-intoxiques-apres-un-traitement-de-la-vigne,1895316.php

Sans se pencher réellement sur les différentes substituants existants pouvant être employé pour réduire les conséquences d’une guerre estimée « perdue d’avance », l’état dans sa digne mission, se contente de faire de la prévention et de recommander de suivre les instructions du fabricant ? ?

http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Produit-phytosanitaire.html

Quelques îlots de production en France et aussi dans les pays producteurs, à intérêts de réputation, ont pris le taureau par les cornes et utilisent des méthodes raisonnées et écologiques. Ils se contentent de ce que la nature veut bien leur laisser. Certes le travail est long, répétitif et plus coûteux… mais le résultat est tellement bon, que le tarif est moins scruté, parce-que justifié.

Le bio 100% ne saura pas ! Non, non et non ! Mais le maximum qui sera fait donnera à nos vins une bonne santé !… et un goût de  « revient s’y ! » qui nous bercera dans la planète de nos plaisirs.

J-L-T

 

Relatived Posts
ALERTE MILDIOU ! ( 13 Juin,2018 )
ENGLISH : OUR BUSINESS AND OUR ACTIONS ( 15 Jan,2018 )
Un pique-nique sur l’herbe… ( 9 Jan,2017 )
VIGNES ET TRAITEMENTS ( 19 Mai,2014 )
Comment cela est-il possible ? ( 3 Sep,2017 )
Written by
acidité totalefermentationfermentation malolactiquemalomalolactiquevin