Actualités

ALERTE MILDIOU !

 

ARTICLE VITISPHERE DU 8 JUIN 2018

Le risque de mildiou est exceptionnel sur l’ensemble du Languedoc-Roussillon.
« Nous avons fait de nombreuses observations dans l’Hérault, l’Aude, le Gard, le Var, le Vaucluse. »
« Le rythme des traitements n’est pas toujours respecté… »
Il est important de tenir compte de la qualité des eaux utilisées dans les appareils de traitement et corriger selon les résultats. »
Certaines parcelles accusent d’ores et déjà des pertes de récolte.
« Attention au rognage trop précoces et trop fréquents »
Le mildiou est particulièrement virulent cette année. La succession des épisodes pluvieux et les températures élevées favorisent ce parasite. Les vignerons du Languedoc-Roussillon sont confrontés à un risque exceptionnel et les attaques sont importantes par endroit. Dans l’Aude, d’après les informations du BSV du 5 juin, dans certaines parcelles 30 % des feuilles et 20 % des grappes sont d’ores et déjà touchées, notamment dans le Minervois et le Narbonnais.
Repiquages sur grappe.
« Phénomène extrêmement actif cette saison… Il est important de respecter la concentration des produits, qu’ils soient de contact ou pénétrants… Pour ceux qui peuvent les compléter… ne pas hésiter à le faire !»
Dans l’Hérault, la quasi-totalité des parcelles est touchée à des niveaux variables et les symptômes progressent de jour en jour. Des repiquages sur inflorescences ou grappes « Se développent à grand train ! ». Dans certaines situations, les vignerons accusent déjà des pertes de récolte. Dans le Gard, la situation est très alarmante : « on trouve du mildiou dans la quasi-totalité des parcelles et la fréquence de parcelles très touchées, avec perte de récolte significative, avoisine les 10 % », indique le BSV.
Des foyers de mildiou sont également présents sur l’ensemble du département des Pyrénées-Orientales.
Resserrement des cadences
Risque très important aussi dans le Vaucluse où des symptômes sont présents sur l’ensemble du vignoble à des niveaux variables selon les secteurs et la pluviométrie. Les contaminations sont quasiment journalières depuis le 20 mai. Les modèles annoncent une sortie de taches jusque mi-juin. « Il est important de visiter son vignoble quotidiennement, ou de faire appel aux professionnels ! » Dans leur dernier bulletin, les techniciens de la chambre d’agriculture recommandent de resserrer les cadences et d’anticiper les renouvellements en cas de pluies en fin de rémanence des traitements. La pression est aussi importante dans le Var.
Commenté par JLT.Conseil
Jltconseil.com

Relatived Posts
ENGLISH : OUR BUSINESS AND OUR ACTIONS ( 15 Jan,2018 )
Cuves en ciment ? ou pas ( 18 Juin,2017 )
VINIFICATION EN JARRES ( 1 Avr,2018 )
Comment cela est-il possible ? ( 3 Sep,2017 )
ACTUALITE DU JOUR : Dans le monde du vin le producteur et le consommateur sont perdus ! ( 14 Mai,2017 )
Written by
acidité totalefermentationfermentation malolactiquemalomalolactiquevin